Taïwan est prête à octroyer un prêt de 150 millions de dollars à Haïti dans le cadre de la construction d’un réseau électrique national

Revenant d’une visite à Taïwan à la tête d’une délégation de 6 sénateurs, le président du Sénat Youri Latortue lève la voile sur un projet-phare de l’exécutif dans le cadre de sa vision d’électrification du pays. Youri Latortue confie que des Taïwanais sont dans nos murs en vue d’étudier la faisabilité d’un réseau électrique national.

Publié le 2017-11-10 | Le Nouvelliste

National -

Outre le renforcement des liens culturels, l’élargissement de la coopération en matière de formation professionnelle, la visite, dimanche dernier, de la délégation de 6 parlementaires haïtiens à Taïwan était « d’une importance capitale », selon le chef de la délégation Youri Latortue, qui a dû écourter son séjour en mer de Chine pour pouvoir recevoir ce vendredi le rapport de la commission spéciale d’enquête sur l’utilisation des fonds PetroCaribe.

L’important, selon le président du Sénat, est que cette délégation « ait pu défendre un point que le président Jovenel Moïse porte à cœur, à savoir un réseau électrique dans le pays ». D’ailleurs, le président lui-même l’avait demandé aux membres de la délégation et c’est fait, se réjouit Youri Latortue.

Déjà, Taiwan est prête à octroyer un prêt de 150 millions de dollars américains en vue de la construction de ce réseau électrique national qui fait tant rêver. Des Taïwanais sont déjà dans le pays pour étudier la faisabilité du projet souligne Youri Latortue. Le président du grand Corps sait pertinemment, bien avant les résultats de l’étude, que les 150 millions seront insuffisants pour réaliser un projet d’une telle envergure. Cependant, d’un ton satisfait, Youri Latortue renchérit que les autorités haïtiennes sont prêtes à mettre la main à la pâte pour concrétiser ce projet. Ici, un point de coopération est nécessaire entre les deux États, souligne Youri Latortue.

Youri Latortue voit dans cette décision du pouvoir de Jovenel Moïse un pas important vers la concrétisation de ce rêve qui suscite parfois des commentaires sceptiques à Port-au-Prince.

Pour rappeller que le projet n’a pas du plomb dans l’aile, Youri Latortue confie que le coût total du réseau sera connu dès le mois de décembre prochain, et comme promis par le président de la République, on mettra les bouchées doubles afin de desservir le pays en courant électrique à partir de ce réseau électrique dans un délai de deux ans.

Réagir à cet article