Jack Guy Lafontant rencontre le Comité de haut niveau pour l’élimination du choléra en Haïti

Publié le 2017-08-11 | Le Nouvelliste

National -

Le Comité de haut niveau pour l’élimination du choléra en Haïti a tenu une réunion ce vendredi 11 août à la Primature afin d’examiner la situation du choléra dans le pays. Le Premier ministre Jack Guy Lafontant, coprésident dudit comité, a souligné, lors de cette réunion à laquelle la représentante spéciale générale des Nations unies, Sandra Honoré, a pris part, l’importance de l’investissement à long terme dans les secteurs de l’eau et de l’assainissement ainsi que de l’hygiène.

Le chef de la Primature a insisté sur « la nécessité d’entreprendre toutes les démarches permettant de réunir dans un délai raisonnable les 400 millions de dollars américains estimés pour la mise en œuvre de la nouvelle approche des Nations unies en appui avec les efforts du gouvernement pour l’éradication de la maladie ».

M. Lafontant a par ailleurs rappelé que la réponse à moyen et à long terme reste indispensable à la consolidation des acquis et pour l’achèvement des Objectifs de développement durable. Il propose que la contribution des partenaires passe de préférence par les institutions étatiques.

En marge de la rencontre, les membres du comité ont également pris acte des moyens mis en œuvre et ils ont réaffirmé une vision commune, selon le Plan national d’élimination du choléra, pour éliminer la maladie et sa transmission en Haïti.

Pour sa part, la RSSG Sandra Honoré a tenu à rappeler aux membres du comité l’engagement ferme et durable des Nations unies aux côtés des autorités et du peuple haïtiens. Mme Honoré explique que « les Nations unies soutiendront les initiatives à court, moyen et long terme afin d’endiguer la maladie et la transmission du choléra en vue de son élimination en Haïti ».

Parallèlement, peu avant cette réunion, le chef du gouvernement a rencontré le mercredi 10 août en son bureau le représentant résident de l’Unicef, Marc Vincent.

Préoccupé par la nécessité de mieux coordonner l’aide financière provenant de la coopération externe, le PM Lafontant s’est entretenu avec M. Vincent sur divers points, dont l’obligation de rationaliser les dépenses pour mieux servir la population ; la nécessité de renforcer l’État par une meilleure implication du gouvernement et des cadres haïtiens dans la conception et l’exécution des projets ; l’impérieuse nécessité de tenir compte des priorités du gouvernement dans le cadre des activités de l’Unicef en Haïti et la recherche de mécanismes appropriés afin d’accélérer le décaissement des fonds pour le financement des projets définis conjointement avec l’État haïtien.

De son côté, le représentant résident de l’Unicef en Haïti, Marc Vincent, a promis de maintenir un dialogue permanent avec le gouvernement en vue de renforcer les actions de l’État haïtien. Il s’engage à améliorer l’efficacité des interventions de l’Unicef dans le pays à travers une coopération basée sur la recherche de synergie en tenant compte des priorités du gouvernement.

Réagir à cet article