Lafontant attendu lundi à la Chambre basse

Après le vote jeudi matin de la politique générale de Premier ministre Jack Guy Lafontant au Sénat de la République, la Chambre des députés se prépare à recevoir, le lundi 20 mars 2017, le Premier ministre pour le même exercice à la Chambre haute. Le premier secrétaire de la Chambre basse, Jean Willer Jean, soutient que les dernières touches seront mises dès ce week-end pour favoriser la tenue de cette séance.

Publié le 2017-03-17 | Le Nouvelliste

National -

C’est un vœu constitutionnel, la politique générale du responsable de la Primature doit être votée, en chambre séparée, par les deux branches du Parlement. À cet effet, la Chambre des députés se prépare à recevoir, à son tour, le 20 mars prochain, le Premier ministre en séance plénière pour la présentation de sa politique générale. Déjà, au niveau de la commission spéciale chargée de vérifier le dossier et d’étudier la déclaration de politique générale du Premier ministre, les commissaires mettent les bouchées doubles en vue de soumettre son rapport à l’assemblée des députés en tout début de la séance. Cette commission, aux dires de son président Wilson Hyppolite, a passé toute la nuit du jeudi à travailler, dans un hôtel de la capitale, sur le dossier du prochain locataire de la Villa d’accueil. Pour ce faire, des recherches ont été effectuées dans diverses institutions telles que la direction de l’Immigration et de l’émigration, les Archives nationales, l’Office national d’identification et la Direction générale des impôts en vue de vérifier l’authenticité des pièces soumises par Jack Guy Lafontant. La commission spéciale avance malgré les bouleversements qui l’ont amputée de deux de ses membres, le député de Saint-Jean du Sud /Arniquet, Joseph Benoit Laguerre, qui a abandonné pour cause de contrainte de temps, et celui de Kenscoff qui a jeté l’éponge par suite d’une mésentente avec son collègue de Port-Salut Sinal Bertrand qui joue le rôle de vice-président de cette commission. Le vide laissé par ces démissions a été vite comblé par les députés Price Cyprien de Croix-des-Bouquets et Guervil Wilner de la circonscription d’Anse-à-Veau /Arnaud. La commission se bat pour terminer son rapport d’ici ce samedi et le soumettra lundi à l’appréciation de l’assemblée des députés. Le président de la commission, Wilson Hyppolite, promet de réaliser « un travail objectif », mais cela est loin d’empêcher que des discordances se fassent entendre au sein de cette commission. Alors que le président de la commission, Wilson Hippolite, élu sous la bannière du PHTK, parle de « petites irrégularités » dans le dossier du Premier ministre. Le vice-président de cette commission, le député Lavalas Sinal Bertrand, souligne avoir découvert « des anomalies flagrantes » dans les pièces soumises par Jack Guy Lafontant. Fort de ce constat, Sinal Bertrand croit que Jack Guy Lafonfant n’est pas apte à être Premier ministre du pays. Voix discordante au sein de cette commission de 9 membres, Sinal Bertrand sait déjà que sa position ne sera pas prise en compte dans le rapport de la commission, mais projette « de mettre des ajouts », devant l’assemblée lors de la séance de lundi. Sachant que les anomalies découvertes sont de taille à constituer de véritables crocs en jambe au Premier ministre, Sinal Bertrand invite ses collègues députés à décider en «Hommes d’État». Déjà, il espère réunir des preuves afin de sensibiliser l’Assemblée à la nécessité de « donner un vote de censure » à la politique générale du chef du gouvernement. Parlant des anomalies constatées dans les pièces du Premier ministre, Jean Willer Jean souligne que seule l’assemblée des députés est habilitée à décider du sort du Premier ministre.

Réagir à cet article