Réflexion

Publié le 2004-12-28 | Le Nouvelliste

Culture -

Du lever du soleil, jusqu\'à son coucher Le bruit des balles assassines comme la foudre Dans le ciel fait ressentir son écho. Ce n\'est pas une partie de chasse Où les grands seigneurs poursuivent les gros gibiers Qui le soir dans des palais assoiffés deviennent un régal Mais dans la chair de nos frères,fils né du même sang d\'une même mère Sous un même drapeau s\'entretuent, Se déchirent car ils sont avides de pouvoir Nos ancêtres dans le temps avaient combattu pour la liberté Cette liberté dignement acquise nous a donné la chance De vivre libre sous le soleil de notre bicolore Avec le temps, qu\'avons-nous fait de cette liberté ? Que sommes-nous devenus sinon que des chimères Chimères pas seulement dans des quartiers populaires Chimères dans les institutions, dans nos familles et chimères pour nos enfants. Nous nous ressemblons tous par notre méchanceté, par notre égoïsme et notre soif de tuer La terre en ce moment est entrain de se révolter. Arrêter, avant qu\'il ne soit trop tard Trop de sang versé, trop de vies perdues. Nous avons fait assez Implorons le pardon du très haut Car il est le seul juge, le seul qui peut nous sortir de ce chaos Déposons-nous les armes, donnons-nous Tous la main Regardons-nous droit dans les yeux Dites que nous sommes frères Chimères, militaires et policiers Professeurs, artisans et étudiants Animateurs, politiciens, journalistes et commerçants Le pays est à nous, oubliez vos rancunes Il est temps que vous enterriez cette hache De guerre Avec amour et la compréhension de chacun Il reste encore une chance de sauver cette patrie,de sauver Notre Haïti Prenons un temps de réflexion,personne Ne peut le faire à notre place Retrouvons notre esprit, luttons tous ensemble Ayant pour arme l\'amour et la positivité Pour le pays pour la patrie, marchons Unis Dans nos rangs points de traître, avec amour soyons le maître Pour prouver aux amis d\'outre mer que Nous pouvons rebâtir Haïti Car nous voulons, nous jurons toujours de rester libre, fière et prospère Dans l\'union nous resterons toujours frères.

Aurélie Suzelle Pierre Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article